Le Com’Back hebdo de l’actualité – Du 19 au 23 février 2018

com'back communication actualités

Le Com’Back hebdo de l’actualité – Du 19 au 23 février 2018

Bonjour à tou•te•s !

Nous revoilà à nouveau pour la revue de presse de cette semaine passée ! La formule ne bouge pas : un rapide retour sur les sujets qui nous ont marqué, en une minute !

Les sujets de la semaine

  • Tuerie en Floride

C’est une bien triste histoire qui nous est arrivé de l’autre côté de l’océan atlantique la semaine dernière. En effet, une nouvelle tuerie à eu lieu au lycée Marjory Stoneman Douglas à Parkland en Floride. Le bilan s’avère très lourd : 17 personnes ont trouvé la mort, 15 ont été blessés. Malheureusement, ce genre d’évènement se fait de plus en plus fréquent sur le territoire étasunien et sa communication en deviendrait presque tristement banal. Le contrôle, voir l’interdiction du port d’arme, est donc plus que jamais au cœur du débat. Cependant, le lobby des armes continue à exercer une forte pression sur le gouvernement Trump. En conséquence, ce dernier a proposé, pour se protéger de ce type d’attaque, que certains professeurs soit armés pour défendre leurs élèves. Pas sûr que combattre le feu par le feu soit la meilleure des solutions ici, mais nous vous laissons juger de cela par vous mêmes !

Pour plus d’informations sur cette tragédie

  • Snapchat : la mise à jour plonge l’application dans le noir.

Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Surtout quand le coach ne prend pas forcément les bonnes décisions et mène son équipe à la perte ! La quasi totalité des utilisateurs de snapchat ont dorénavant la dernière mise à jour, et même après deux semaines d’utilisation, cette dernière peine à faire l’unanimité… Pire ! La star des réseaux sociaux Kylie Jenner en responsable d’une chute en bourse de la société mère de l’application. En effet, celle-ci a publiée sur son compte Twitter un message laissant comprendre qu’elle n’utilisait plus l’application car celle ci ne lui plaisait plus. Résultat : une perte en volumes d’actions de 1,3 Mds d’euros pour la société californienne.

En outre, ces conséquences ne semble de faire ni chaud ni froid au dirigeant de la boîte Evan Spiegel qui continue à maintenir son discours que « les utilisateurs s’habitueront ». A par cela, peu de communication a été fait sur le futur de l’application.

Pour découvrir les changements liés à la MAJ snapchat

  • Hate is so 2018 : Superbe campagne pour BIANCO.

Comme chaque semaine, nous choisissons pour vous une campagne de communication qui nous a marqué récemment. Pour cette édition, c’est la publicité pour la marque de footwear danoise BIANCO qui a particulièrement attiré notre attention. Réalisé par l’agence &co, elle n’a en fait en réalité pas grand chose d’une publicité. En effet, la vidéo fait plutôt la satyre de notre société. Le schéma est simple, nous avons face à nous un robot doté d’intelligence artificielle. Un homme lui demande alors qu’elle est la plus grosse tendance de 2018, ce à quoi l’humanoïde répond « hate » soit « la haine » et se met dépeindre tous les plus grands problèmes sociétaux de notre époque sur la base de « haine de ». Les sujets sont nombreux, les images défilent rapidement et sont frappantes. Pour finir en beauté, l’humanoïde (quelque peu flippant cela dit en passant) nous invite même à le détester, ainsi que la vidéo, et même la marque.

Il est assez rare de voir une publicité parler d’autant de problèmes sérieux sur un fond de malaise, de peur et de tristesse. C’est ici de notre point de vue que la publicité est réussie : elle marque grandement les esprits, tout en se faisant voir comme une marque consciente des problèmes du monde qui l’entoure, consciente des problèmes de son consommateur. Cependant, une image vaux mille mots, on vous laisse donc aller voir de vous même la vidéo.

Pour voir la publicité

 


Bon visionnage à vous tou•te•s !

N’oubliez pas de vous rendre sur le blog Com’On Simone pour découvrir tous nos articles !

A propos de l'auteur

Related posts

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.